Accès membres

Historique

Le CTEL (EA 6307) est un laboratoire issu en 2003 de la restructuration de l’ex-CRLP (EA 1758); puis de la fusion avec le Centre de Recherches sur l’Interprétation des Textes en Musique et dans les arts du spectacle (RITM, EA 3158). A une conception déjà transdisciplinaire de la littérature s'est ajoutée la dimension artistique des arts: théâtre, danse, musique; ces approches et ces thèmes se complètent et se conjuguent.

Composition

Le programme contractuel du CTEL s’est d'abord organisé autour de deux axes de recherche, Identités génériques et Poiéma, qui ont permis de fédérer le plus fortement possible les enseignants-chercheurs et les doctorants autour des problématiques communes. Refusant toute forme de cloisonnement, ces programmes ont reçu la collaboration active de tous les enseignants-chercheurs du Centre. Chacun d’eux avait articulé son activité en deux sous-programmes bi-annuels. Cette formule a paru pertinente en ce qu’elle a permis une auto-évaluation et des réajustements à mi-distance, en fonction de l’évolution des effectifs et/ou de la spécialité des chercheurs et du rythme d’effectuation des programmes. Elle a donc été reprise pour le projet de programme soumis à évaluation pour la période 2008-2011.

Depuis 2003, le CTEL a accueilli des enseignants-chercheurs spécialistes de langues anciennes (grec et latin) et de langues étrangères (grec moderne, russe, italien, allemand, puis portugais et anglais), qui ont diversifié et enrichi ses capacités de recherche et de publication. Aux deux axes de recherche qui ont structuré sa réflexion dans le contrat 2003-2006 (Identités génériques et Poiéma), il a été décidé d’ajouter un troisième axe, intitulé Littérature et communauté, propre à agréger de nouvelles recherches autour de ses enseignants-chercheurs en littérature générale et comparée. Enfin, l'axe 4 Pratiques des arts vivants a permis d'autres synergies, et s’est enrichi d’un sous-thème intitulé "Gestes" qui fédère les recherches de plusieurs membres statutaires et doctorants tout en correspondant à une ligne de force du projet ANR GEMME (Geste musical : modèles et expériences).

La richesse et le dynamisme du Centre viennent de la possibilité de tisser des travaux transdisciplinaires entre les domaines de la littérature (de l'Antiquité à la modernité), de la littérature comparée et des langues (sont lus ou pratiqués par les chercheurs, membres titulaires ou associés et doctorants: l'anglais, l'italien, le portugais, l'allemand, l'espagnol, le japonais, le roumain, le persan, l'arabe, le finnois, le grec moderne, le hongrois, le serbe, l'albanais, le chinois, le russe...), et des arts. Des liens nombreux sont naturellement noués avec les Ecoles d'art, le Théâtre National de Nice ou l’IRCAM (Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique), beaucoup de chercheurs étant aussi des praticiens, artistes, danseurs, chorégraphes, musiciens, compositeurs, acteurs, metteurs en scène, poètes, traducteurs... Ces compétences permettent d'allier recherche scientifique et création.

Diffusion des travaux

Le CTEL dispose désormais d’un site internet, d'une collection papier, "Le Thyrse", qui a publié 9 titres depuis 2010, et de la revue en ligne Loxias, qui a publié à ce jour 54 numéros (dont 13 de Doctoriales) et offre en consultation directe et gratuite plus de 500 articles. Le CTEL s'est doté depuis fin 2011 d'une collection de hors-série, Loxias-Colloques.