Projet 5 : Economie comportementale et sciences sociales (ECCOSSO)

Porteurs de projet

Personnes réellement impliquées (effectif global + détail nom, statut, laboratoire) :

Laboratoires et/ou équipes UNS concernés

Partenaires

Objectifs

Resp. Agnès Festre (GREDEG). L’émergence de l’économie comportementale a d’abord remis en cause l’hypothèse familière d'un individu rationnel, pleinement caractérisé par des contraintes de ressources et par une fonction de préférence donnée, indépendamment du contexte social dans lequel il évolue. Elle a pris désormais en compte à sa manière le fait que les individus adoptent des comportements qui témoignent de la dimension sociale des préférences individuelles en recourant à l’aide de la sociologie et de la psychologie sociale et expérimentale. Elle a montré que les individus se soucient de ce que font les autres, de ce que les autres souhaitent ou ne souhaitent pas faire en recourant sérieusement à la notion d’ interaction sociale, comme dans le domaine de la finance comportementale. Elle a ensuite montré que sur les marchés, les individus n'échangent pas seulement des biens ou des services marchands, mais aussi des qualités souvent immatérielles, comme de la considération des normes et règles sociales, de la confiance, de la justice ou de la réciprocité, autant d'éléments qui jouent un rôle important dans la structuration des activités sociales et économiques : on retrouve ici l’influence de la sociologie et de la psychologie.

Thématiques

Financements

Actualités

Evènements