Séminaire « Penser, schématiser, mettre en ligne les circulations transnationales » – 8 avril 2019

Quand ? Le 08-04-2019,
de 09:00 à 17:00
Où ? Salle 128 - MSHS
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Dans le cadre de l’axe 3 et du projet « Circulations transnationales et blocages des pratiques culturelles », un séminaire vous est proposé le lundi 8 avril, en salle 128 à la MSHS.

Résumé et interventions :

Kali Argyriadis (URMIS, IRD), Réseaux d’acteurs, circuits de la pratique et ethnographie collaborative

A partir de mon expérience issue d’une participation à plusieurs enquêtes collectives multi-situées portant sur des processus de transnationalisation religieuse, de circulations de genres musicaux et chorégraphiques et de circulations de savoirs anthropologiques, j’exposerai quelques pistes méthodologiques permettant d’étudier des réseaux d’acteurs et/ou des circuits de pratiques. La diversité des formes d’organisations réticulaires, des régimes d’appartenance et des processus de transnationalisation seront abordés, à travers quelques exemples d’ethnographies collaboratives. Il s’agira aussi de réfléchir aux avantages et aux limites de ce type de méthode, ainsi qu’à ses enjeux épistémologiques.

Elina Djebbari (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, IHEAL-CREDA) Transatlantic Cultures : représenter une histoire connectée des circulations culturelles dans le monde atlantique (XVIIIe-XXIe siècles)

Transatlantic Cultures est un projet de recherches en humanités numériques réunissant des chercheurs basés principalement en France, au Brésil, aux États-Unis, et au Sénégal. L’objectif est de produire une plateforme numérique en ligne de l’histoire culturelle transatlantique éditée en quatre langues : portugais, espagnol, français et anglais. A travers un nombre important de contributions organisées en une vingtaine de rubriques thématiques (musique, sport, cinéma, etc.), il s’agit d’observer les dynamiques culturelles de l’espace atlantique dans toute leur diversité et d’analyser son rôle central dans les processus de mondialisation contemporains. La plateforme numérique en ligne présentera au public une histoire connectée de l’espace atlantique depuis la fin du XVIIIe siècle au moyen d’une série d’articles analytiques pourvues de représentations visuelles permises par les outils numériques actuels (cartes interactives, modélisation de réseaux, etc.) afin d’observer les circulations culturelles entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Les perspectives sont pluridisciplinaires, émanant d’historiens, anthropologues, sociologues, politologues, musicologues, géographes, ainsi que des spécialistes de la littérature, des arts visuels, des arts de la scène ou du cinéma.Reflétant les recherches et les débats actuels en histoire culturelle, le projet montre comment la circulation des idées, des œuvres, des objets, des pratiques, des modèles, des institutions, des groupes et des individus à travers et autour du monde atlantique a contribué à la formation d’identités culturelles, à la fois régionales, nationales et transnationales, au cours des trois derniers siècles. En rupture avec le modèle dichotomique entre un « centre » d’Europe occidentale/nord-américain et des « périphéries » africaines, caribéennes et latino-américaines, le projet s’intéresse aux phénomènes de circularité et aux divers aspects (économique, politique, symbolique) qui ont contribué à l’établissement et au renouvellement des hiérarchies culturelles dans l’espace atlantique.

La communication présentera les enjeux et défis méthodologiques entraînés par la mise en œuvre du projet, notamment au niveau des outils requis pour penser et représenter les circulations culturelles transatlantiques à différentes échelles géographiques et temporelles.

Pour en savoir plus sur le projet : https://tracs.hypotheses.org

Téléchargez l'affiche