Une nouvelle revue est née. Intitulée Polygraphe(s), approches métissées de l’acte graphique

Parution de revue

Une nouvelle revue est née. Intitulée Polygraphe(s), approches métissées de l’acte graphique, elle cherche à faire se rencontrer et réfléchir ensemble des disciplines comme la préhistoire, l’archéologie, l’anthropologie, les sciences de l’éducation, le design, la sémiotique, la psychologie,etc., sur des thématiques précises autour de la communication figurée.

Polygraphes paraît en version papier ainsi qu’en ligne aux éditions de la FMSH. Vous trouverez ci-joint une description précise de la revue et des thèmes choisis pour les prochains numéros. Merci de faire circuler cette heureuse information aux personnes de votre entourage que ce thème de recherche pourrait intéresser. Vous trouverez d'autres informations sur le site : http://www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100881770&fa=descriptio

UNE NOUVELLE REVUE EST NÉE

Dans la salle Henri Breuil du Musée de l’Homme, à Paris, le samedi 3 décembre 2016, est née l’idée d’une revue annuelle consacrée aux actes graphiques dans la diversité de leurs formes, des lieux et du temps de leurs réalisations. POLYGRAPHE(S), approches métissées des actes graphiques, vient d’une volonté de faire se rencontrer et réfléchir ensemble des disciplines comme la préhistoire, l’archéologie, l’anthropologie, les sciences de l’éducation, le design, etc., sur des thématiques précises autour de la communication figurée. La revue POLYGRAPHE(S), approches métissées des actes graphiques est souhaitée comme un nouvel espace d'échanges intellectuels autour d’un vaste sujet d’étude commun, un lieu de rencontres et de discussions entre disciplines peu habituées à dialoguer entre elles.

Le contenu de Polygraphe(s) est imaginé selon quatre rubriques :
"Dialogues" correspond à des réflexions sur un thème spécifique nées du regard croisé d’au moins deux disciplines différentes. Le support thématique peut être une réflexion, un terrain, la lecture d’un ouvrage, le contenu et la forme d’une exposition ou d’un film, un objet, etc.
"Points de vue" sollicite le regard d’une seule spécialité sur le même thème mais diversifie les approches disciplinaires.
"Carte Blanche" est plus spécialement mais non exclusivement destiné à des textes courts rédigés par des étudiants ou de jeunes chercheurs sur des thèmes diversifiés mais liés au graphisme.
"Comptes rendus" recense les ouvrages, films, expositions et séminaires actuels et à venir
Les thèmes des premiers volumes portent sur les thèmes :

n°1 Les actes graphiques
n°2
– Temporalités de l’acte graphique
n°3 Espace, environnements et territoires
n°4
Appropriations, réappropriations, rejets et auteurisations

Directeur de la Publication :
Philippe Hameau
(Maitre de conférences à l'Université Côte d’Azur, LAPCOS - EA7278)

Membres du Comité de rédaction et fondateurs de la revue :
Camille Bourdier
(Maîtresse de conférences, Université Toulouse 2 Jean Jaurès, UMR TRACES 5608), Francesca Cozzolino (Enseignante-chercheure EnsadLab, École nationale supérieure des Arts Décoratifs/Université PSL),
Claudia Defrasne (chercheuse associée, Aix-Marseille Université, CNRS, UMR 7269, LaMPEA),
Philippe Hameau (Maitre de conférences à l'Université Côte d’Azur, LAPCOS - EA7278),
Delphine Leroy (Maîtresse de conférences, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, EA 3971-EXPERICE)
Eric Robert (Maître de conférences, Museum National d’Histoire Naturelle, dép. Homme et Environnement, UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique)

Ont participé à ce numéro :

Camille Bourdier, Francesca Cozzolino, Claudia Defrasne, Carole Dudognon, Ariela Epstein, Béatrice Fraenkel, Philippe Hameau, Annick Lantenois, Jean-Loïc Le Quellec, Delphine Leroy, Eric Robert, Gilles Rouffineau, Charles Stépanoff, Eddy Terki, Denis Vialou

Artiste invité de ce numéro :

Pierre di Sciullo
Plus d’informations : http://www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100881770&fa=description

SOMMAIRE DU N°1 :

Ce premier volume interroge les « actes graphiques ». Cette notion est ici appréhendée comme un concept heuristique permettant d’ouvrir un espace de réflexion et de recherche interdisciplinaire et transhistorique. Il embrasse un ensemble d’objets qui relèvent tous de l’acte d’inscrire des signes visuels (schémas, images et écritures) dans un environnement donné. Il offre ainsi un cadre commun propice pour observer, discuter et confronter les objets d’étude de nombreux chercheurs et disciplines. Les actes graphiques se déclinent en traces et marques graphiques, des expressions qui sont employées dans plusieurs disciplines (l’archéologie, la théorie et l’histoire du design graphique, l’anthropologie de l’écriture) pour indiquer des inscriptions, réalisées à la main à l’aide d’outils techniques (de la pierre au pinceau) et exposées sur une surface (un mur, la paroi d’une grotte, un panneau de signalétique urbaine, etc.).

Dialogues

Camille Bourdier, Francesca Cozzolino, Claudia Defrasne, Philippe Hameau, Delphine Leroy et Éric Robert, « L'acte graphique : les dimensions d'un objet d'étude » ;

Delphine Leroy et Éric Robert, « Mot(if)s croisés : de la grille à la lettre » ;

Claudia Defrasne et Charles Stépanoff, « Graphismes et ontologies en préhistoire. A propos d'Art et religion de Chauvet à Lascaux d’Alain Testart » ;

Philippe Hameau et Gilles Rouffineau , « Écrire l’espace : un essai pédagogique ».

Points de vue

Béatrice Fraenkel, « Actes graphiques : Repérages pour des enquêtes à venir » ;

Annick Lantenois, « Le design graphique : des syntaxes formelles bruissantes de discours » ;

Denis Vialou, « Marquer la matière : inscrire un sens ». Cartes Blanches

Carole Dudognon, « L’art comme support privilégié des projections humaines, le cas de l’art rupestre de l’extrême nord du Chili » ;

Eddy Terki, « De la main à l’espace ». Comptes rendus

Barra J.-B. et Engasser T., 2016. « Occupation visuelle », par Ariela Epstein
Grosos Ph. 2017,
« Signe et forme. Philosophie de l'art et art paléolithique », par Jean-Loïc Le Quellec